Abbas Akhavan, Folly

Arrivé inopinément à Montréal, en 2016, le programme VIE D’ANGE, codirigé par ses instigateurs Daphné Boxer et Eli Kerr, s’impose depuis dans l’autogestion de la production artistique et de sa diffusion par des expositions épisodiques ponctuées (…)

FTA 2018 | Sarah Vanhee : Oblivion

La question des déchets — ce qui est rejeté comme empaquetage, emballage, contenants de toutes sortes de papier, de verre ou de plastique — n’est pas nouvelle chez les artistes du milieu des arts visuels. Que l’artiste performeuse belge Sarah Vanhee s’y intéresse également est tout (…)

FIMAV 2018 | Installations sonores

Depuis 2010, le Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (FIMAV) a ajouté à sa programmation musicale des installations sonores présentées pour la plupart dans l’espace public. À chaque année, le commissaire Érick D’Orion, musicien et artiste de l’art audio, propose (…)

Wood Land School/Traçant la ligne de janvier à décembre

Durant le projet annuel Kahatenhstánion tsi na’tetiatere ne Iotohrkó : wa tánon Iotohrha/Traçant des lignes de janvier à décembre, la SBC galerie d’art contemporain a été momentanément renommée Wood Land School (WLS). Cette désignation remplaçait l’enseigne initiale, éliminant toute trace de l’organisation originelle. Ainsi, par ce projet initié et élaboré par (…)

VIVA ! Art Action 2017

Initié en 2006 par Alexis Bellavance et Patrick Lacasse, et élaboré par six centres d’artistes autogérés de Montréal, l’évènement VIVA ! Art Action s’est déployé en une biennale de performances locale pour devenir internationale. Ainsi, ce qui d’emblée était une manifestation improvisée, plutôt momentanée et spontanée, est aujourd’hui une organisation reconnue et…

KM3 : économie de partage

Avec une vingtaine d’œuvres réparties sur le territoire du Quartier des spectacles, le parcours temporaire d’ œuvres d’art public KM3 a investi, pendant sept semaines, les rues et le paysage urbain de ce quartier où se trouve la plus grande concentration d’activités culturelles à Montréal. Avec à sa tête (…)

Mathieu Cardin : entre deux expositions

Créé en 2006, le Prix Jean-Pierre-Latour est un prix annuel, en mémoire du regretté Jean-Pierre Latour (1951-2005), qui vise à encourager chez les étudiantes et étudiants des premier et deuxième cycles, inscrits dans un programme de l’École Multidisciplinaire de l’images (ÉMI), le développement d’une pensée critique, par la rédaction d’un texte rattaché aux pratiques des arts et à la muséologie. Chargé de cours à l’ÉMI de 1985 à 2005, le critique d’art (…)

Quel paysage ! Quel paysage ?

Tout comme l’ancienne filature où se trouvent, depuis 2002, le centre d’artistes AXENÉO7 et le centre de production Daïmon, il y a, dans la ville de Gatineau, une fonderie qui rappelle une ère industrielle passée. Transformé depuis plus de dix ans en un centre multisport, l’édifice se trouve inutilisé en période estivale à cause de l’excès de degrés Celsius. Or, cette hausse calorifique a beau faire fuir les sportifs, elle n’a pas posé de difficultés majeures aux artistes et surtout aux organisateurs de l’exposition À perte de vue/Endless Landscape.