Partager le temps d’un pow-wow

Dans le regard d’autrui, la présence autochtone à Montréal ne semble parfois se limiter qu’aux aspects négatifs, comme l’itinérance. La vie culturelle autochtone de la métropole témoigne pourtant d’une dynamique bien différente. Déjà, en 2003, l’anthropologue Carole Lévesque soulignait l’importance des activités culturelles qui ont lieu en contexte urbain; ces dernières étant essentielles à la…

ISEA2020, Why Sentience?

En cet automne 2020, pour plusieurs personnes, ressentir, c’est en grande partie tenter de se projeter dans une situation, d’imaginer l’interaction, le contact avec quelqu’un ou quelque chose (…)