Le diorama comme processus artistique

Dans un salon parisien du 18e siècle, un renard trône sur l’assise d’une duchesse. L’animal paraît absorbé par la présence du pigeon qui, les ailes déployées, se pose sur la traverse finement moulurée du dossier de ce lit de repos. Ou peut-être s’apprête-t-il plutôt à s’envoler ? Au centre d’une salle de réception aux murs…

Les mises en scène de Vicky Sabourin

Vicky Sabourin se destinait à une carrière en théâtre avant de bifurquer vers les arts visuels. Choisissant de performer dans ses vitrines installatives, elle fait d’une même oeuvre à la fois un tableau vivant et un diorama, selon que le spectateur la découvre alors qu’elle s’y trouve ou non. Inspirée alternativement par un fait divers,…

La sculpture, vous dites ?

Repenser la sculpture ? La question s’adresse à nous, évidemment, à ceux qui réfléchissent sur l’art. La pensée est un peu comme les pompiers, elle arrive toujours en retard : elle tente de suivre les transformations du réel, ses bouleversements. Lorsqu’elle se rend compte que quelque chose ne colle plus, elle tend à souhaiter réinventer…

L’homme et la machine dans la sculpture comme dans la guerre

Prologue L’histoire de chaque forme artistique comporte des époques critiques, où elle tend à produire des effets qui ne pourront être obtenus sans effort qu’après modification du niveau technique, c’est-à-dire par une nouvelle forme artistique. C’est pourquoi les extravagances et les outrances qui se manifestent surtout aux époques de prétendue décadence naissent en réalité de…

L’ombre, un au-delà de la sculpture ?

S’il peut sembler vain de chercher une (re-)définition exhaustive et unilatérale de la sculpture aujourd’hui tant elle prend de directions variées, il apparaît a contrario nécessaire de la re-penser à partir d’études 1 qui toutes, donnent à comprendre l’étendue de ce champ qui ne cesse de s’élargir. C’est donc en regard de productions actuelles spécifiques qu’il sera…

Quelque part entre la clôture et l’expansion : la sculpture aujourd’hui

Quelles notions partageons-nous aujourd’hui sous ce mot de sculpture ? La peinture se définit aisément. La sculpture en revanche ne renvoie pas même étymologiquement à une catégorie unique : sculpter signifie à l’origine entailler, tailler dans la pierre, mais le modelage, qui est aussi ancien, se classe sous la même rubrique. Avant le XXe siècle,…

Les possibles de la sculpture

« Du possible, sinon j’étouffe ! 1 » Associée à la pensée de Gilles Deleuze et Félix Guattari, la citation mise en exergue renvoie tout autant à Sören Kierkegaard 2. Initiateur de l’existentialisme, Kierkegaard envisage le possible comme la sortie d’un réel « devenu nécessité ou banalité ». Comme modalité de l’existence, inscrite au coeur du sujet,…

Claes Oldenburg & Coosje Van Bruggen. La sculpture publique, l’architecture et l’urbanisme

Toutes les sculptures publiques d’Oldenburg et de van Bruggen sont liées à des messages de différentes natures ; mais dans ce texte, c’est leur dialogue avec l’urbanisme et l’architecture que l’on souhaite résumer dans ses grandes lignes à partir de notre livre sur leurs créations 1. En 1981, avec Torche électrique (Flashlight) installée sur le campus…

La caverne illuminée. Les ombres jubilatoires de Dale Chihuly

Les hommes dont telle est la condition ne tiendraient pour vrai absolument rien d’autre que les ombres projetées par les objets fabriqués 1. —Platon, Le mythe de la Caverne Sur le vif. Juin 2013 Après avoir été accueillis par le Soleil flamboyant installé sur le parvis de la rue Sherbrooke, les visiteurs qui entrent au…

Yam Lau: A World is a Model of the World

Yam Lau: A world is a model of the world Fonderie Darling, Montréal 6 juin—25 août 2013 Je crois qu’entre les utopies et ces emplacements absolument autres, ces hétérotopies, il y aurait sans doute une sorte d’expérience mixte, mitoyenne, qui serait le miroir. Le miroir, après tout, c’est une utopie, puisque c’est un lieu sans lieu.…

Le spectacle de l’art

On a beaucoup dit que la « société du spectacle » était dépassée dans un monde dominé par les réseaux interactifs et le virtuel, par les référentiels de l’authenticité et de la transparence. Ce diagnostic est manifestement inexact.
—Gilles Lipovetsky et Jean Serroy, L’esthétisation du monde (2013).